La Tontine
Publié le 15 Avril 2015 à 09h00 - 805 v.

Qu'est ce que la Tontine ?

Il y a « tontine » lorsque plusieurs personnes créent une société dans le but d’acquérir un bien commun. La tontine la plus courante est la tontine immobilière, à l’aide de laquelle une SCI (Société Civile Immobilière) acquiert un bien immobilier et dont l’un des membres sera désigné comme unique propriétaire quand les autres décèderont. Les héritiers directs des membres de la SCI n’auront donc, en principe, aucun droit sur la propriété.

Élaboration d’une tontine immobilière

Le concept de « tontine » a été lancé par le banquier napolitain Lorenzo Tonti (d’où est tiré le terme « tontine »). Une fois la SCI constituée, au moment d’acquérir le bien immobilier, une clause d’accroissement inséré dans le contrat (en présence d’un officier ministériel ou en privé). Ce genre de dispositif a ses failles puisqu’il présente un caractère aléatoire. Il peut ne pas être autorisé s’il est établi que l’un des membres présente une santé physique déclinante ou est à un âge trop avancé par rapport aux autres.

Pourquoi mettre en place une tontine ?

La première raison est d’ordre financier, l’acquisition d’un bien immobilière étant assez difficile. Mais d’autres motifs peuvent pousser les membres d’une SCI à souscrire une tontine. D’abord, le régime de l’indivision (puisqu’on parle de bien immobilière). Comme le bien est destiné à rester une copropriété entre les membres de la SCI jusqu’à ce qu’il n’en reste plus qu’un, en souscrivant une tontine, les membres écartent tous les éventuels héritiers qui, dans le cas contraire, s’ils réclament l’héritage d’un des membres, les autres propriétaires feraient face à de grands problèmes de gestion.

La tontine au niveau fiscal

Fiscalement parlant, la tontine présente aussi de nombreux avantages. Les revenus obtenus dans ce cas sont traités de la même façon que les bons ou contrat de capitalisation évoqué par l’article 125 – OA du CGI. Au même titre que les assurances vie, la tontine bénéficie d’un régime fiscal particulier. L’épargnant (puisqu’il s’agit bien d’une épargne) pourra bénéficier d’un prélèvement libératoire de 7,5 %. S’il s’agit d’un Plan d’Epargne Populaire (PEP), la tontine jouira d’une exonération totale d’impôt. À noter également que les parts d’un des membres de la SCI ne sont pas assujetties à l’Impôt de Solidarité sur la Fortune, contrairement à l’ensemble de ses autres biens, mais à condition que la tontine ait été souscrite avant ses 70 ans. Par contre, même si les héritiers sont, en principe, écartés, la tontine reste concernée par les droits de succession (paiement des droits sur la part recueillie).

Laissez votre commentaire à propos de cet article

Les publications similaires de "Placement financier"

  1. 29 Mars 2018Se former à la gérontologie : un bon investissement ?99 v.
  2. 9 Nov. 2017Immobilier, assurance vie ou bourse, les retraités nous parlent de leur préférences de placement233 v.
  3. 10 Août 2017Le prêt immédiat oui, mais que seulement après vu votre banquier via vidéoconférence !354 v.
  4. 2 Juin 2017Un cabinet comptable pour optimiser la gestion de votre patrimoine454 v.
  5. 29 Mars 2017Présentation résidence sénoir Idylia580 v.
  6. 23 Mars 2017Comment casser un PERP ?591 v.
  7. 24 Fév. 2017La convention tripartite : qu’est-ce que c’est ?577 v.
  8. 19 Déc. 2016Vieillissement de la population : investir en Ehpad, une mesure avant-gardiste615 v.
  9. 24 Oct. 2016Le point sur le placement pour compléter sa retraite767 v.
  10. 22 Oct. 2016Penser à sa sécurité à la retraire, bien choisir les meilleurs contrats d’assurance vie750 v.
  11. 31 Août 2016Préparer sa retraite800 v.
  12. 7 Août 2016Retraités, et si vous aviez droit au « minimum vieillesse »796 v.