La Tontine
Publié le 21 Décembre 2015 à 16h29 - 516 v.

Placer en retraite dans une résidence étudiante

Bien que l'investissement en résidence étudiance est passé aux oubliettes vers la fin des années 90, actuellement ce placement reprend de la vigueur auprès des investisseurs. En effet, chaque année plus d'un million d'étudiant sont en quête d'un logement pour leurs parcours universitaires alors que seuls 340000 logements étudiants ont été construits.

Le principe de cet investissement est tout à fait simple puisqu'il vous suffit de placer votre argent dans une petite surface comme un studio par exemple, dans une résidence étudiante proposant plusieurs services et confie la location à un gestionnaire par un bail commercial étendu sur neuf ans.  L'investissement en résidence étudiante peut alors comporter plusieurs aspects intéressants surtout si on sait se poser les bonnes questions et qu'on choisisse le bon gestionnaire en faisant les justes arbitrages sans oublier l'étude des clauses du bail. Plusieurs professionnels comme estudis peuvent vous conseiller avant d'effectuer votre investissement.

Investir dans une résidence étudiante

Normalement une résidence étudiante comprend une blanchisserie, une salle de réunion, un service d'accueil, un espace dédié aux loisirs ainsi qu'aux sports et propose le petit déjeuner. Elle doit parfaitement répondre aux besoins des étudiants.

Ce placement vous permet de bénéficier d'un bon nombre d'avantages qu'ils soient fiscaux ou non. Il y a d'abord le remboursement de la TVA sur l'achat si votre immeuble est bien conservé pendant au moins vingt ans. Si vous optez pour une location meublée, vous êtes soumis au régime BIC. Ce dernier va vous permettre de choisir des bénéfices réels vous offrant l'opportunité de déduire les charges d'entretien, les impôts locaux, les réparations, les intérêts d'emprunt ainsi que l'amortissement des locaux et du mobilier. Si vous choisissez un logement étudiant sous le statut LMNP, vous pouvez profiter du régime Censi-Bouvard avec une réduction d'impôt de 11% sur le montant hors taxe dans la limte de 300000 euros qui devra être répartie sur neuf ans. Un dispositif qui ne s'implique sur les immobiliers neufs ou en état de futur achèvement.

Laissez votre commentaire à propos de cet article

Les publications similaires de "Placement financier"

  1. 29 Mars 2018Se former à la gérontologie : un bon investissement ?56 v.
  2. 9 Nov. 2017Immobilier, assurance vie ou bourse, les retraités nous parlent de leur préférences de placement182 v.
  3. 10 Août 2017Le prêt immédiat oui, mais que seulement après vu votre banquier via vidéoconférence !307 v.
  4. 2 Juin 2017Un cabinet comptable pour optimiser la gestion de votre patrimoine407 v.
  5. 29 Mars 2017Présentation résidence sénoir Idylia529 v.
  6. 23 Mars 2017Comment casser un PERP ?537 v.
  7. 24 Fév. 2017La convention tripartite : qu’est-ce que c’est ?530 v.
  8. 19 Déc. 2016Vieillissement de la population : investir en Ehpad, une mesure avant-gardiste572 v.
  9. 24 Oct. 2016Le point sur le placement pour compléter sa retraite728 v.
  10. 22 Oct. 2016Penser à sa sécurité à la retraire, bien choisir les meilleurs contrats d’assurance vie706 v.
  11. 31 Août 2016Préparer sa retraite768 v.
  12. 7 Août 2016Retraités, et si vous aviez droit au « minimum vieillesse »763 v.