La Tontine
Publié le 16 Mars 2016 à 08h00 - 748 v.

Placements financiers : les revenus exonérés

Il est possible de bénéficier d’une certaine défiscalisation en se lançant dans certains investissements. Faites une simulation impots 2016 pour en avoir un certain aperçu. Quelques-uns de ces investissements fiscalement avantageux.

Les placements à revenu fixe

La majorité à l’exception du crédit d’épargne logement et de plan d’épargne logement, sont exonérés d’impôts et de prélèvements sociaux. Quant à ce plan d’épargne logement, ses gains seront soumis au barème progressif de l’impôt sauf bien sûr si l’épargnant a préalablement choisi le prélèvement libératoire.

Les emprunts aux membres de la famille

Les intérêts générés par un emprunt approuvé entre 2006 à 2007, à un des héritiers, sont eux aussi, exonérés d’impôts et de prélèvements sociaux. Toutefois, la durée du prêt ne doit pas dépasser les 10 ans et la somme prêtée est plafonnée à 50 000 euros. Ce prêt ne doit également pas être affecté à d’autres destinations que le financement de l’acquisition de la résidence principale de l’emprunteur.

La cotisation prélevée sur le salaire

Si ces cotisations sont immobilisées pendant au moins 5 ans, alors les revenus générés sont totalement défiscalisés. Cette défiscalisation est conservée même en cas de déblocage anticipé dans des situations précises notées dans le contrat. Toutefois, si le temps d’immobilisation n’est que de 3 ans, alors la défiscalisation ne s’appliquera qu’à la moitié es sommes placées. Cependant, il est possible de recouvrir la totalité de la défiscalisation en affectant les sommes à un plan d’épargne entreprise qui sera par la suite, immobilisée pour deux ans successifs encore. Une fois débloqués, ces derniers revenus perdent leur privilège fiscal et sont imposés au taux en vigueur à la date du déblocage.

Les parts de fonds communs de placement à risques

L’acquisition de telles parts permet de prétendre à une défiscalisation si et seulement si les parts sont conservées sous votre propriété durant au moins 5 ans d’affilée, et si les revenus générés sont réinvestis dans les fonds en question. Toutefois, tous les versements sont soumis à des prélèvements sociaux.

Il existe encore de nombreux autres placements permettant de prétendre à des privilèges fiscaux. Il est sensé de faire appel à un professionnel de ce domaine avant de décider de se lancer dans un projet d’investissement quelconque pour en connaître tous les avantages.

Faites votre simulation sur : https://www.simulation-impots.eu/

Laissez votre commentaire à propos de cet article

Les publications similaires de "Placement financier"

  1. 10 Nov. 2018La simulation de votre impôt va-t-elle changer en 2019 ?9 v.
  2. 29 Mars 2018Se former à la gérontologie : un bon investissement ?262 v.
  3. 9 Nov. 2017Immobilier, assurance vie ou bourse, les retraités nous parlent de leur préférences de placement379 v.
  4. 10 Août 2017Le prêt immédiat oui, mais que seulement après vu votre banquier via vidéoconférence !501 v.
  5. 2 Juin 2017Un cabinet comptable pour optimiser la gestion de votre patrimoine629 v.
  6. 29 Mars 2017Présentation résidence sénoir Idylia757 v.
  7. 23 Mars 2017Comment casser un PERP ?751 v.
  8. 24 Fév. 2017La convention tripartite : qu’est-ce que c’est ?757 v.
  9. 19 Déc. 2016Vieillissement de la population : investir en Ehpad, une mesure avant-gardiste732 v.
  10. 24 Oct. 2016Le point sur le placement pour compléter sa retraite911 v.
  11. 22 Oct. 2016Penser à sa sécurité à la retraire, bien choisir les meilleurs contrats d’assurance vie916 v.
  12. 31 Août 2016Préparer sa retraite948 v.