La Tontine
Publié le 15 Janvier 2016 à 09h00 - 1079 v.

Le PERP, un placement retraite qui redevient à la mode

Selon les journaux financiers et les experts en préparation de la retraite, le perp présente une opportunité de placement très avantageux à voir de plus prêt. Dans cet article, nous allons redécouvrir ce produit et vous en donner une analyse.

Le PERP

Le Plan Epargne Retraite Populaire (PERP) est un produit financier qui vous permet de disposer d’une retraite à revenu complémentaire. En effet, l’adhérent verse de manière régulière ou non une somme sur ce produit. Arrivé l’âge de la retraite, il pourra le toucher sous forme de rente viagère complétant ainsi son droit de retraite déjà acquis.

Selon le service public, ci-après la définition du perp :
Le plan d’épargne retraite populaire est un produit d’épargne à long terme qui permet d’obtenir, à partir de l’âge de la retraite, un revenu régulier supplémentaire. Le capital constitué est reversé sous forme d’une rente viagère. Il peut également être reversé sous forme de capital, à hauteur de 20 %. Le Perp permet aussi d’utiliser l’épargne accumulée pour financer l’acquisition d’une première résidence principale.

Le défiscalisation du PERP

L’avantage du PERP est cette défiscalisation très importante. Pour une année en cours, les versements sur le PERP sont déductibles dans une limite annuelle égale à la différence constatée au titre de l’année précédente entre 10 % des revenus d’activité professionnelles, dans la limite du plafond global. Vous n’avez plus qu’à prendre une décision !

Le dénouement du PERP

La raison qui fait reculer les épargnant par rapport à ce produit jusqu’ici poussant à l’engagement, c’est son dénouement. En fait, au moment du départ à la retraite seul 20% de cette épargne peut être versé en capital, le reste sera versé en rente viagère. L’ennui réside sur cette rente viagère. Dès que l’on procède à une simulation de calcul de cette rente viagère, les cibles déçus, reculent. Le taux de conversion du capital en rente viagère étant très faible, la rente à percevoir est nettement minime par rapport au montant de l’épargne. Alors que la plupart des personnes choisissent d’investir son capital dans un projet pour avoir un certain pourcentage tout de suite touchable, bien qu’avec le PERP ils garantissent d’une rente à vie.
Exemple : selon un taux de conversion à 4.29%, sur 100 000€ de capital épargné sur un PERP, la rente viagère obtenue est de 4 297€ annuelle soit 358€/mois à vie.

A vous de faire votre analyse personnelle et de choisir.

Laissez votre commentaire à propos de cet article

Les publications similaires de "Placement financier"

  1. 29 Mars 2018Se former à la gérontologie : un bon investissement ?56 v.
  2. 9 Nov. 2017Immobilier, assurance vie ou bourse, les retraités nous parlent de leur préférences de placement182 v.
  3. 10 Août 2017Le prêt immédiat oui, mais que seulement après vu votre banquier via vidéoconférence !307 v.
  4. 2 Juin 2017Un cabinet comptable pour optimiser la gestion de votre patrimoine406 v.
  5. 29 Mars 2017Présentation résidence sénoir Idylia529 v.
  6. 23 Mars 2017Comment casser un PERP ?537 v.
  7. 24 Fév. 2017La convention tripartite : qu’est-ce que c’est ?529 v.
  8. 19 Déc. 2016Vieillissement de la population : investir en Ehpad, une mesure avant-gardiste572 v.
  9. 24 Oct. 2016Le point sur le placement pour compléter sa retraite728 v.
  10. 22 Oct. 2016Penser à sa sécurité à la retraire, bien choisir les meilleurs contrats d’assurance vie706 v.
  11. 31 Août 2016Préparer sa retraite767 v.
  12. 7 Août 2016Retraités, et si vous aviez droit au « minimum vieillesse »763 v.