La Tontine
Publié le 17 Avril 2016 à 08h00 - 773 v.

Immobilier : 3 solutions pour financer sa retraite

L’investissement immobilier est très prisé par les particuliers qui veulent se constituer des revenus complémentaires pour s’assurer une retraite plus paisible. Ce fait est également observé dans le secteur de l’immo pays basque. Trois solutions ont été déterminées.

Les atouts et défauts de chaque solution d’épargne dans le secteur immobilier

L’investissement dans l’immobilier locatif est une des solutions d’épargne retraite prisées par les particuliers. Pour se faire, ces derniers procèdent à l’acquisition d’un bien immobilier qu’il va ensuite mettre en location pour en tirer des revenus d’une façon pérenne. Cette pérennité est basée sur le fait que la valeur des loyers, est réactualisée en permanence suivant l’indice de revalorisation des loyers. Cet indice est déterminé sur la moyenne sur toute une année précédant la revalorisation, des coûts de consommation hors tabac et hors loyer. Le rendement possible à espérer, s’affiche dans la fourchette des 2 à 4 % dans les lieux parisiens, et de 3 à 8 % en région provençale. Les principaux atouts de cet investissement pouvant être financé par un crédit, sont que plus la surface acquise est de petite taille, plus le rendement espéré peut être élevé. De ce fait, les revenus locatifs assurent dans un premier temps, le remboursement du prêt contracté avant de constituer des revenus non négligeables pour le propriétaire. Toutefois, la rentabilité n’est pas assurée et ne se fait pas ressentir que suite à une conservation sur le long terme, c’es-à-dire sur une durée d’au moins 22 ans. Une revente avant l’effectivité de cette durée, est assujettie à une taxe appliquée sur la plus-value immobilière en plus des charges sociales qui normalement, disparaissent au terme de 30 ans de possession. Les charges endossées par le propriétaire, sont ici assez conséquentes. Et ce, en plus de la fiscalité qui elle aussi, est assez contraignante sauf bien sûr si l’épargnant décide d’acheter dans le neuf suivant le dispositif pinel.

La société civile de placements immobiliers ou SCPI et la vente en viager représentent les deux autres solutions d’investissement d’épargne retraite. La détention de parts en SCPI est un mode d’investissement plus sécurisé. La dernière étant le placement comportant le plus de risques.

Laissez votre commentaire à propos de cet article

Les publications similaires de "Placement financier"

  1. 29 Mars 2018Se former à la gérontologie : un bon investissement ?56 v.
  2. 9 Nov. 2017Immobilier, assurance vie ou bourse, les retraités nous parlent de leur préférences de placement182 v.
  3. 10 Août 2017Le prêt immédiat oui, mais que seulement après vu votre banquier via vidéoconférence !306 v.
  4. 2 Juin 2017Un cabinet comptable pour optimiser la gestion de votre patrimoine406 v.
  5. 29 Mars 2017Présentation résidence sénoir Idylia529 v.
  6. 23 Mars 2017Comment casser un PERP ?536 v.
  7. 24 Fév. 2017La convention tripartite : qu’est-ce que c’est ?529 v.
  8. 19 Déc. 2016Vieillissement de la population : investir en Ehpad, une mesure avant-gardiste571 v.
  9. 24 Oct. 2016Le point sur le placement pour compléter sa retraite728 v.
  10. 22 Oct. 2016Penser à sa sécurité à la retraire, bien choisir les meilleurs contrats d’assurance vie705 v.
  11. 31 Août 2016Préparer sa retraite767 v.
  12. 7 Août 2016Retraités, et si vous aviez droit au « minimum vieillesse »762 v.